mercredi, 20. juin 2018
RedGlobe Actualité
Statistics

Today: 14942

Yesterday: 29193

Since 01/06/2005: 41052349

La censure votée par le Parlement espagnol qui met fin au gouvernement corrompu de Mariano Rajoy est un premier pas important permettant d’ouvrir un processus de régénération démocratique de l’Etat espagnol et de ses institutions.

Celui-ci ne sera possible que si le nouveau président du conseil investi, Pedro Sanchez, s’attèle avec son parti et dans un dialogue constructif avec les forces de progrès social et démocratique, à répondre aux principales aspirations des peuples d’Espagne : en inversant les politiques d’austérité et de régression sociale qui ont considérablement aggravé la situation pour une grande majorité de la population et plus particulièrement pour les plus démunis ; en mettant fin aux politiques autoritaires et répressives pratiquées par la droite ; en se projetant dans la reconnaissance «d’une Espagne plurielle, diverse qui -comme le souhaitent pour leur part la Gauche unie et les communistes d’Espagne que nous soutenons- pourrait s’inscrire dans une République fédérale ». L'enjeu est important et les obstacles sur ce chemin sont nombreux. Mais tel est notre espoir.

Source:

Parti Communiste Français

Real time web analytics, Heat map tracking