mercredi, 16. janvier 2019

Interpellation de Denis de la Reussille au Conseil National

Texte déposé

Ces dernières années le nombre de retards de trains a fortement augmenté et la durée desdits retards s’est allongée. Nous pouvons entendre sur les quais de gare les passagers se plaindre de plus en plus et de manière de plus en plus virulente. Notre compagnie nationale, autrefois réputée pour sa ponctualité, voit ainsi son image s’écorner. Le syndicat du personnel des transports (SEV) dénonçait en 2015 déjà l’allongement de la durée des retards et des blocages de train lors des pannes sur le réseau. L’allongement de la durée des retards s’explique par le manque de mécaniciens mobilisables, ce que les CFF ont reconnu en novembre 2017. Pourtant le programme d’économies RailFit 20/30 vise la suppression de 1400 emplois d’ici 2020, ce qui est tout à fait incompatible avec le maintien d’un service publique de qualité. Nous demandons que le Conseil fédéral, propriétaire avec la population suisse des CFF, s’assure que les moyens nécessaires seront mis à disposition pour que la qualité de ce service publique soit restaurée le plus rapidement possible.

Billag. Remboursement de la TVA

Texte déposé :

Suite à une longue procédure, la TVA perçue indûment sur la redevance radio/TV devra être remboursée par l’OFCOM à tous les ménages qui ont trop payé. Selon les premières estimations, c’est un montant compris entre 50 et 70 francs qui devrait être restitué.

Des mesures préventives efficaces pour lutter contre les effets pervers des systèmes à guidage vocal. La santé des travailleurs passe avant les profits !

Texte déposé
Le Conseil fédéral est chargé de préparer un rapport qui présente des mesures efficaces destinées à prévenir les risques de l’usage des systèmes à guidage vocal. Ces mesures n’ont pas vocation à être appliquées seulement sur une base volontaire de la part des employeurs mais doivent avoir un caractère contraignant.

C’est avec colère et indignation que la direction du Parti suisse du travail - Parti ouvrier et populaire (PST-POP), réunie le 15 décembre 2018 à Berne, a rejeté la décision scandaleuse du tribunal de district de Brigg contre la militante des droits humains Anni Lanz.

La secrétaire politique de Solidarités sans frontières a été condamné le 6 décembre pour avoir "facilité l’entrée illégale en Suisse" (art. 116, al. 2 de la loi sur les étrangers). En février 2018, Anni Lanz avait aidé un jeune Afghan à rentrer en Suisse. L’homme avait été expulsé quelques jours plus tôt.

Davantage de logements abordables. Initiative populaire et crédit-cadre destiné à alimenter le fonds de roulement- Prise de parole de Denis de la Reussille au Conseil National

L’initiative populaire "Davantage de logements abordables", portée entre autres par l’Asloca et soutenue par plusieurs partis politiques, dont le Parti Ouvrier Populaire auquel j’appartiens, a été déposée le 18 octobre 2016 avec près de 105 000 signatures valables. Si l’Asloca a estimé nécessaire de lancer une telle initiative, c’est bien qu’il y a urgence.

L’Initiative de rectification veut empêcher l’exportation d’armes vers des pays en guerre civile, ainsi qu’à destination d’États violant systématiquement les droits humains. Avec cette initiative, le peuple aura enfin son mot à dire en matière d’exportations d’armes !

L’été dernier, sous la pression du lobby de l’armement, le Conseil fédéral a voulu autoriser l’exportation d’armes vers des pays en guerre civile. La très forte opposition rencontrée au sein de la population a contraint le Conseil fédéral à faire machine arrière. Mais celui-ci pourrait bien réintroduire par la petite porte son projet d’assouplissement des règles d’exportations d’armes vers les pays en guerre civile.

Réhabiliter des travailleurs licenciés à cause de leurs convictions politiques

Le député Vincent Keller (POP Vaud) répond au postulat déposé par l’ancien député popiste Julien Sansonnens. Postulat qui demandait si des employés de l’administration cantonale ont-ils été licenciés en raison de leurs opinions politiques en contexte de guerre froide ?

Le Parti suisse du Travail - Parti ouvrier et populaire (PST-POP) est heureux et soulagé du refus de l’initiative d’autodétermination de l’UDC. L’initiative contenait un objectif caché qu’elle ne désignait pas par son nom. L’initiative a voulu renverser la Convention européenne des droits de l’homme adoptée par la Suisse et 46 autres pays et retirer les compétences de la Cour européenne des droits de l’homme instituée par cette Convention. Cet emballage trompeur a été rejeté par le peuple. Le projet de l’UDC a échoué, ce qui s’avère très bien !

Lors de sa dernière session, l’Assemblée fédérale a voté, sous pression des assureurs, une loi véritablement scélérate, la « loi fédérale sur la partie générale du droit des assurances sociales », qui crée une base légale pour la surveillance des assurés qui a peu à envier à un Etat dictatorial. Un référendum ayant abouti, nous pourrons nous prononcer sur le sujet en votation populaire le 25 novembre prochain.

Real time web analytics, Heat map tracking