25 | 04 | 2019

Leïla Güven vient d'être libérée après 79 jours de grève de la faim. Le mouvement d'ampleur dont elle a pris l'initiative, suivi par plus de 250 prisonniers politiques kurdes, visait à obtenir la fin de l'isolement du leader kurde A. Ocalan.

Injustement arrêtée pour son engagement démocratique, comme d'autres parlementaires, maires et militants du HDP, Leyla Güven reste durement meurtrie par cette épreuve, mais elle a fait la démonstration, dans son absolue dignité, qu'il était possible de faire plier la tyrannie de Recep Tayyep Erdogan.

Le combat se poursuit dans le sillage ouvert par Leyla Güven. Elle incarne cette admirable lutte émancipatrice du peuple kurde pour faire prévaloir la justice, la démocratie et la paix en Turquie mais aussi au Rojava, menacé par la barbarie du régime turc et de ses supplétifs djihadistes.

La diversité des mobilisations, des grévistes de la faim de Strasbourg en passant par la mobilisation des communistes dans tout le pays doit nous conduire à amplifier la lutte. Lydia Samarbakhsh, responsable du secteur international du PCF, au côté de Sylvie Jan présidente de France-Kurdistan, est présente au tribunal de Diyarbakir ce jour de victoire pour exprimer le soutien inconditionnel du PCF au peuple kurde et à tous les démocrates de Turquie.

Source:

Parti Communiste Français

Real time web analytics, Heat map tracking